Nouvelles et évènements2020-03-10T03:31:38+00:00

Actualités

1 milliard nécessaire pour protéger le fleuve Saint-Laurent

QUÉBEC, le 10 mars 2020 — Le Collaboratif des Grands Lacs et du SaintLaurent dépose aujourd’hui au Salon des technologies environnementales du Québec (TEQ) le Plan D’action pour l’avenir du Saint-Laurent 2030. Il réclame un investissement de 100 millions de dollars par année, sur 10 ans, du gouvernement fédéral afin de mieux protéger le fleuve Saint-Laurent, la qualité de son eau et la santé de ses résidents contre les impacts des changements climatiques et des substances toxiques.

20 décembre 2019: Les photos et les vidéos (webdiffusion) du Sommet Saint-Laurent sont maintenant disponibles!

Plus de 115 participants étaient présents en salle ou via la webdiffusion lors du Sommet Saint-Laurent le 25 novembre dernier. Cet événement a permis de réunir des experts provenant de divers secteurs avec un très haut niveau d’expertise. Merci à tous de votre participation!

Pour réécouter l’entrevue de M. Jean Cinq-Mars, coprésident du panel d’experts, à l’émission Première Heure animée par Claude Bernatchez, c’est ici.

Vidéo 1 de 7

Vidéo 2 de 7

Vidéo 3 de 7

Vidéo 4 de 7

Vidéo 5 de 7

Vidéo 6 de 7

Vidéo 7 de 7

22 novembre 2019: CommuniquéPresse-Invitation médias – Collaboratif GLSL 22 novembre 2019

Avenir du fleuve Saint-Laurent
Plus de 80 spécialistes s’entendent et proposent des mesures novatrices

Québec, vendredi 22 novembre 2019 – Après plus de 7 mois de travail, les solutions développées seront soumises pour commentaires au grand public lors du Sommet Saint-Laurent, qui se tiendra à Québec le 25 novembre prochain. La société québécoise a tout ce dont elle a besoin pour initier le changement, où le « travailler ensemble » devient indispensable.

Depuis octobre 2018, un groupe indépendant d’experts, coprésidé par M. Jean Cinq-Mars, Commissaire au développement durable du Québec (2009 – 2016) et M. Gord Miller, Commissaire à l’environnement de l’Ontario (2000 – 2015) se penche sur quatre grands enjeux : les changements climatiques, les plages et la contamination bactériologique, les substances toxiques et les contaminants d’intérêt émergent ainsi que les nutriments.

Développer un plan d’adaptation aux changements climatiques et offrir des services techniques aux communautés affectées; adopter une approche basée sur le risque pour identifier les sources de contamination et utiliser de nouvelles technologies pour le suivi de la qualité de l’eau des plages; intervenir dans 7 tributaires prioritaires pour diminuer l’apport de nutriments dans le fleuve et; instaurer un programme de biosurveillance et de substitution pour réduire l’exposition des communautés aux substances toxiques et leurs effets sur l’environnement sont quelques exemples de solutions avancées.

Le Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent, initié par l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, Stratégies Saint Laurent, Great Lakes Fishery Commission, Council of the Great Lakes Region, et Freshwater Future Canada reçoit un appui financier d’Environnement et Changement climatique Canada. Les recommandations seront soumises à l’honorable Jonathan Wilkinson, ministre canadien de l’Environnement et du Changement climatique, en janvier 2020. Elles seront par la suite présentées à ses homologues provinciaux ainsi qu’aux dirigeants autochtones et municipaux.

Les médias sont conviés au Sommet Saint-Laurent le lundi 25 novembre 2019. L’évènement se déroulera à la Salle des plaines de l’Hôtel Château-Laurier situé au 1220 Place George V à Québec entre 9h et 16h. Voici le lien pour plus de détails.

Citations
« Autrefois Magtogoek des Algonquins, cette rivière porte désormais le nom de Saint-Laurent, dont il partage le martyr dépérissant à petit feu, malgré ses grandes eaux. Merci à vous, réunis à Québec qui veillez à la santé du Saint-Laurent ! Merci au nom de 97 % de la population du Québec qui vit à l’intérieur de son bassin versant. » Boucar Diouf, humoriste et conteur

Pour information :
Stéphanie Allard, Secrétariat du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent
Courriel : stephanie.allard@ecogestion.ca, cellulaire : 581 307-6899
Site internet (liste des experts, documents partagés, etc.) : https://westbrookpa.com/fr/collaboratif-glsl/

Pour télécharger le communiqué de presse : CommuniquéPresse-Invitation médias – Collaboratif GLSL 22 novembre 2019

November 21th, 2019 : PressRealease – GLSLCollab – Nov22

The Future of the St. Lawrence River
Over 80 experts agree on proposed new measures

Quebec City, Friday, November 22, 2019 – After over seven months of work, recommendations
will be submitted for public consultation at the St. Lawrence Summit, taking place in Quebec City
on November 25, 2019. Quebec has all that is needed to initiate the necessary changes.
Since October 2018, a group of independent experts, headed by co-chairs Jean Cinq-Mars,
former Commissioner of Sustainable Development for Quebec (2009-2016), and Gord Miller ,
former Ontario Environment Commissioner (2005-2015), have focused on four great challenges:
climate change, beaches and bacteriological contamination, toxic substances and other harmful
pollutants, and nutrients that cause algae growth.

Recommendations include : Developing a climate change adaptation plan and offering technical
assistance to affected communities; adopting a risk-based approach for identifying sources of
bacteriological contamination and using new technologies for gathering data on the quality of
beaches; intervening in seven priority tributaries to reduce the movement of nutrients into the
St. Lawrence, and; establishing a biosurveillance system and chemical substitution program to
reduce the exposure of communities to toxic substances and their effects on the environment.

The Great Lakes St. Lawrence Collaborative, initiated by the Great Lakes and St. Lawrence Cities
Initiative, Strategies Saint Laurent, Great Lakes Fisheries Commission, the Council of the Great
Lakes Region, and Freshwater Future Canada, received financial support from Environment and
Climate Change Canada. The recommendations will be submitted to the Honourable Jonathan
Wilkinson, Canada’s Minister of Environment and Climate Change, in early 2020. They will then
be shared with his provincial counterparts in Quebec and Ontario, as well as indigenous and
municipal leaders.

Media are invited to attend the Saint Laurence Summit on Monday, November 25, 2019. The
event is taking place at the Chateau Laurier Hotel, Salle des Plaines, at 1220 Place George V, from
9am-4pm. Please click here for further details.

Quote
« Once known as Magtogoek by the Algonquins, this river now called the Saint Lawrence, is
suffering death by a thousands cuts, despite its size. Thank you for coming together in Quebec
City to focus on the health of the St. Lawrence! Thank you in the name of the 97% of the Quebec
population who live within the St. Lawrence watershed. » Boucar Diouf, comedian and
storyteller.

For more information :
Stéphanie Allard, Great Lakes-St. Lawrence Collaborative Secretariat,
email : stephanie.allard@ecogestion.ca, cell : 581 307-6899,
website (for list of experts, shared documents, etc.) : https://westbrookpa.com/en/glslcollab

PressRealease – GLSLCollab – Nov22

21 novembre 2019: Cliquez ici pour lire l’infolettre #9 du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent (bilingue)

31 octobre 2019 : Second Great Lakes St. Lawrence Collaborative Webinar, St. Lawrence phase

The Great Lakes St. Lawrence Collaborative held a second webinar for stakeholders on Thursday, October 31th. Thank you to those who joined the webinar to learn about the first set of recommendations from our four Issue Tables.

The webinar was facilitated by Expert Panel Co-Chair, Jean Cinq-Mars, Former Québec Commissioner of Sustainable Development, and Stéphanie Allard, Secretariat for the Collaborative, together with presentations from Issue Table Co-Chairs: Marie-Claude Bellemare (Climate Change), Gilles Rivard (Beaches), François Guillemette (Nutrients), and Jean Paquin (Toxics).

To view a PDF of the October 31th webinar Powerpoint slides, please click here.

To watch the complete October 31th webinar, please click here.

30 octobre 2019 : Deuxième webinaire de la phase Saint-Laurent du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent

Le Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent a tenu un deuxième webinaire pour les parties prenantes mercredi le 30 octobre dernier. Merci à ceux qui se sont joints au webinaire pour en apprendre plus sur les premières ébauches de recommandations de chacune des 4 tables thématiques.

Stéphanie Allard, du secrétariat du Collaboratif Grands Lacs Saint-Laurent a animé le webinaire, tandis que les présentations de chacune des tables ont été réalisé par les coprésident(e)s : Ursule Boyer-Villemaire (changements climatiques), Carole Fleury (plages), François Guillemette (nutriments) et Émilien Pelletier (substances toxiques et contaminants d’intérêt émergent).

Pour consulter le PDF de présentation du webinaire, cliquez ici.

Pour réécouter le webinaire complet, cliquez ici.

16 octobre 2019: Cliquez ici pour lire l’infolettre #8 du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent (bilingue)

5 août 2019: Cliquez ici pour lire l’infolettre #7 du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent

June 18, 2019: Click here to read the Collaborative’s June newsletter

18 juin 2019 : Plan d’action 2030 pour protéger les Grands Lacs :

100 M$/an pendant 10 ans réclament les principaux acteurs de l’eau

Toronto, le 18 juin 2019. Après neuf mois de travaux intensifs, cinq des principales organisations du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent présentent aujourd’hui à la ministre Catherine Mckenna et à son collègue le ministre ontarien de l’Environnement et des parcs, un ambitieux plan de protection de la plus importante réserve d’eau douce au monde. Le Plan d’action 2030 propose au gouvernement fédéral de lancer un imposant mouvement d’investissements privés et publics dans les Grands Lacs, en contribuant une mise de fonds de 100 millions de dollars par année pendant 10 ans.

« Le Canada collabore avec les États-Unis pour protéger les Grands Lacs », a déclaré l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatiques. « Ensemble, nous pouvons trouver des solutions aux problèmes complexes auxquels font face les Grands Lacs et le fleuve Saint Laurent incluant la lute au changement climatique.  Lorsque nous restaurons et protégeons notre eau douce, nous ne sécurisons pas seulement la santé de notre environnement, mais aussi la santé,  la culture et l’économie de millions de Canadiens.»

Le Plan d’action 2030 a été développé par un groupe de 75 experts, intervenants et conseillers autochtones sous la co-présidence de deux environnementalistes de renom, soit M. Gordon Miller, ancien commissaire à l’environnement de l’Ontario, et M. Jean Cinq-Mars, ancien commissaire du développement durable du Québec. Ensemble, ils ont étudié de nouvelles approches pour relever quatre défis complexes auxquels fait face la section canadienne des Grands Lacs : les changements climatiques, les substances toxiques et autres polluants nocifs, les nutriments qui contribuent à la prolifération d’algues nuisibles et la contamination bactérienne des plages.

«Bien que des progrès aient été réalisés au fil des ans dans la protection des Grands Lacs, les effets combinés des changements climatiques, de la croissance démographique et des activités agricoles et industrielles intensives nous obligent à innover pour aller plus loin », a déclaré Gordon Miller, coprésident du Groupe d’experts, « en ciblant les sources de pollution qui ont le plus grand impact, le Plan propose des interventions plus stratégiques, chirurgicales, utilisant de nouveaux types de collaboration assistés par les technologies et les mégadonnées ».

Le Plan d’action pour la protection des Grands Lacs s’inspire de la Great Lakes Restauration Initiative des États-Unis, un programme fédéral qui a fourni plus de 2 milliards de dollars en financement pour la restauration des Grands Lacs depuis 2008, soit un effet de levier de 3 pour 1. Ce programme bénéficie du support des principaux partis politiques des Etats-Unis.

«Le Plan d’action 2030 montre la voie à suivre pour la protection des Grands Lacs. La protection d’un écosystème aussi vaste et précieux exige des investissements importants et soutenus comme c’est le cas du côté américain des Grands Lacs,» a déclaré Jean Cinq-Mars, coprésident du groupe d’experts. «Nous avons besoin du même genre de leadership et d’engagement non partisan de ce côté-ci de la frontière.»

Le Plan d’action 2030 comprend 15 mesures clés pour protéger les Grands Lacs et ses résidents. On estime qu’un investissement de 100 M$ par année sur 10 ans est nécessaire pour les mettre en œuvre. Une fois en place, ces mesures permettraient de :

  • protéger les communautés riveraines et les écosystèmes des Grands Lacs qui sont les plus vulnérables aux niveaux d’eau élevés et les rendre résilientes face au climat ;
  • identifier et réduire l’exposition aux produits chimiques nocifs dans la région des Grands Lacs, provenant de l’air, de l’eau, du sol et des produits de consommation;
  • accélérer les mesures visant à réduire le ruissellement de phosphore qui causent la prolifération d’algues en ciblant les zones ou les propriétés qui y contribuent le plus ;
  • rendre les plages propres et sécuritaires en prenant des mesures pour s’attaquer aux sources de contamination bactériologique.

«En communiquant aux collectivités et aux particuliers des informations sur notre exposition aux polluants présents dans l’environnement et dans les produits, le Plan d’action 2030 nous aidera à faire des choix plus éclairés et à prendre des mesures pour éliminer ces sources de pollution,» a déclaré Edward Wawia, chef adjoint du Grand conseil régional du Anishinabek Nation, qui siège au comité d’experts.

Les cinq organisations, qui ont initialement proposé l’idée d’un plan d’action au ministre McKenna, nommément la Commission des pêcheries des Grands Lacs, l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, le Council of the Great Lakes Region, Freshwater Future Canada et Stratégies Saint Laurent, sont des ardents défenseurs de la protection des Grands Lacs et du Saint-Laurent et représentent les points de vue des gouvernements de proximité, du secteur privé, des pêches et des groupes environnementaux.

« Les maires et les dirigeants municipaux sont préoccupés par les inondations records dans de nombreuses collectivités et accueillent favorablement les recommandations du Plan d’action 2030 concernant de nouvelles approches et de nouveaux investissements », a déclaré Sarah Rang, directrice adjointe de l’Initiative des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

«Lieu de résidence d’un Canadien sur trois, la préservation de la santé des Grands Lacs est d’une importance vitale pour la protection de la santé publique et l’intégrité de nos systèmes naturels, mais aussi pour assurer notre prospérité à long terme, car les lacs soutiennent des secteurs économiques clés en Ontario,» a déclaré Mark Fisher, président et directeur général du Council of the Great Lakes Region.

Le Plan d’action 2030 est disponible ici : https://westbrookpa.com/fr/collaboratif-glsl/rapport/rapport-grands-lacs/

Pour plus d’information:

Nicola Crawhall

Secrétariat du Collaboratif GLSL

416-407-5880

nicola.crawhall@rogers.com

Communiqué de presse

PDF (version française)

PDF (version anglaise)

June 18, 2019: 10 year action plan to protect the Great Lakes proposed

May 16, 2019: Click here to read the Collaborative’s April/May newsletter

2 mai 2019 : CCommuniquéPresse – Collaboratif GLSL 2 mai 2019 – Lancement de la phase Saint-Laurent

Avenir des Grands Lacs et du fleuve St-Laurent

Des experts réunis pour recommander les meilleures pratiques

Québec, le jeudi 2 mai 2019 – Après s’être réuni à Toronto le 1er mai afin de discuter du progrès de la phase Grands Lacs, le panel d’expert en charge de recommander les meilleures pratiques pour assurer la protection du grand écosystème des Grands Lacs et du Saint-Laurent entame cette semaine la phase touchant le Saint-Laurent.

En effet, depuis octobre 2018, un groupe indépendant d’experts co-présidé par M. Jean Cinq-Mars, ancien commissaire au développement durable du Québec et M. Gord Miller, ancien commissaire à l’environnement de l’Ontario, se penche sur l’avenir des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Les réflexions de ce groupe seront alimentées par des tables thématiques où siègeront des intervenants provenant des organisations autochtones, de divers secteurs de l’industrie, de l’agriculture, du milieu maritime, des municipalités, des loisirs, de la pêche, de l’environnement, du droit, de la finance ainsi que d’autres experts des milieux universitaires et scientifiques.

La Stratégie collaborative initiée par l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, Stratégies Saint Laurent, Great Lakes Fishery Commission, Council of the Great Lakes Region, et Freshwater Future Canada orientera ses efforts sur quatre grandes thématiques : les changements climatiques, les substances toxiques et les contaminants d’intérêt émergent, les nutriments ainsi que les plages et les risques de contamination bactériologique.

Cette réflexion est rendue possible grâce à l’apport précieux d’Environnement et Changement climatique Canada qui a versé 400 000$ pour financer cette initiative. Ce processus de 18 mois aboutira à une stratégie proposant d’innover en matière d’efforts de protection et permettra un renforcement des initiatives ayant fait leurs preuves ainsi qu’une cohésion plus grande entre les activités scientifiques, les programmes en place et les investissements gouvernementaux.

Les recommandations seront soumises à l’honorable Catherine McKenna, ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, et seront par la suite communiquées à ses homologues provinciaux, aux dirigeants autochtones et municipaux ainsi qu’à l’ensemble des parties prenantes concernées.

Pour de plus amples renseignements sur le Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent, y compris la liste complète des membres du Panel d’experts, veuillez consulter le site : https://westbrookpa.com/fr/collaboratif-glsl/

Citations

« L’écosystème du Saint-Laurent et des Grands Lacs fait partie de notre patrimoine naturel. Il est au cœur de la vie sociale, économique et culturelle de nombreux Canadiens et Canadiennes. Le gouvernement du Canada soutient les actions visant à protéger cette ressource importante et nous attendrons avec intérêt les propositions du comité d’experts à ce sujet. »

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et des Changements climatiques

« Le Saint-Laurent fait partie du patrimoine et du tissu de la société québécoise. En trouvant des solutions aux menaces les plus pressantes pour cette artère vitale, nous serons mieux équipés pour assurer un développement durable pour notre société et pour celle de nos enfants. »

Jean Cinq-Mars, coprésident du groupe d’experts

« Le Collaboratif permettra d’établir des priorités d’enjeux transfrontaliers, de créer de nouvelles initiatives complémentaires à celles existantes et d’identifier des moyens financiers plus conséquents susceptibles de soutenir les programmes pour la protection du Saint Laurent, notamment le programme des Zones d’interventions prioritaires (ZIP).

Jacques Durocher, président, Stratégies Saint-Laurent

Pour information : 

Sophie Villeneuve
Catapulte communication
svilleneuve@catapultecommunication.com
418 808-4250

ou

Stéphanie Allard
Secrétariat du Collaboratif Grands Lacs – Saint-Laurent
stephanie.allard@ecogestion.ca
581 307-6899

CommuniquéPresse – Collaboratif GLSL 2 mai 2019 – Lancement de la phase Saint-Laurent

May 2019: Seeking feedback on the draft Great Lakes recommendations

We welcome feedback on the draft Great Lakes Issue Table recommendations. You can find the draft recommendations within the May 1st Summit Presentation Slides.

Please provide feedback on these recommendations by filling out the following survey links:

Climate Change Survey Link

Beaches Survey Monkey Link 

Nutrients Survey Monkey Link 

Toxics Survey Monkey link

In addition to reviewing the slides, you can also watch videos of the Issue Table co-chairs explaining the draft recommendations during the Great Lakes Summit on May 1st:

Introductory remarks video recording

Climate Change video recording

Beaches video recording 

Nutrients video recording

Toxics video recording

We are in the process of finalizing the recommendations based on feedback received during the Summit and the survey. The sooner we can get your additional feedback, the better, and please no later than Wednesday, May 22nd. Thank you in advance for your feedback.

Stay tuned as revised recommendations for the Great Lakes phase of the Collaborative will be released in mid-June.

May 1, 2019: Great Lakes Summit in Toronto

On May 1st, 2019, the Collaborative hosted a Great Lakes Summit in Toronto to provide an opportunity for the larger Great Lakes community to learn more about the recommendations under development and to provide thoughts and feedback before the recommendations are shared with key decision makers in June.

March 27, 2019: Click here to read the Collaborative’s March newsletter

March 22, 2019: CPEQ launches podcast about Collaborative on World Water Day 

On World Water Day 2019, the Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) was proud to launch a podcast about the Great Lakes St. Lawrence Collaborative featuring Jean Cinq-Mars, the Collaborative’s Expert Panel Co-Chair.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2019, le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) est fier de lancer sa première capsule de type « podcast » (balado), portant sur la Stratégie collaborative Grands Lacs-Saint-Laurent, avec M. Jean Cinq-Mars, coprésident du comité d’experts de cette Stratégie.

To view the CPEQ video, please click here.

February 28, 2019: Click here to read the Collaborative’s February newsletter

February 5, 2019: First Great Lakes St. Lawrence Collaborative Webinar

The Great Lakes St. Lawrence Collaborative hosted its first stakeholder webinar on Tuesday, February 5 from 10:00 to 11:30 am EST. The purpose of the webinar was to present thinking to date on recommendations under development, and to solicit stakeholder input early in the process. The webinar was facilitated by Expert Panel Co-Chairs, Gord Miller, Former Environment Commissioner of Ontario, and Jean Cinq-Mars, former Quebec Commissioner of Sustainable Development.

To view the webinar Powerpoint Presentation, please click here.

To watch the complete webinar, please click here

January 2019: Click here to read the latest updates in the GLSL Collaborative’s Newsletter. 

December 2018: Click here to read our first GLSL Collaborative Newsletter.

26 octobre 2018 : Une stratégie de collaboration dirigée par des intervenants reçoit du financement du gouvernement fédéral

Toronto, ON, Vendredi, 26 octobre 2018 – Aujourd’hui, un groupe indépendant composé d’experts de la partie canadienne des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent a tenu sa première réunion, lançant un processus de 18 mois visant à élaborer des recommandations destinées à tous les gouvernements afin de préserver la plus grande réserve d’eau douce et l’estuaire du fleuve St-Laurent.

Le groupe d’experts sera co-présidé par deux anciens commissaires provinciaux de l’environnement de l’Ontario et du Québec, M. Gord Miller et M. Jean Cinq-Mars, respectivement. Le groupe indépendant sera conseillé par des organisations autochtones, des parties prenantes représentant divers secteurs de l’industrie, de l’agriculture, de la marine, des municipalités, des loisirs, de la pêche et de l’environnement, ainsi que d’autres experts des milieux universitaires et scientifiques.

Environnement et Changement climatique Canada versera 400 000$ pour financer cette initiative. Le processus aboutira à une stratégie de collaboration pour les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent, proposant de nouvelles approches novatrices aux efforts de protection existants ainsi qu’un meilleur harmonisation des activités scientifiques, des programmes et des investissements du gouvernement. Les recommandations seront soumises à l’honorable Catherine McKenna, ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, et seront par la suite communiquées à leurs homologues provinciaux, aux dirigeants autochtones et municipaux ainsi qu’à l’ensemble de la communauté de la région.

La Stratégie collaborative a été initiée par cinq organisations, soit l’Initiative d’aménagement des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, Stratégies Saint Laurent, la Commission de la pêche des Grands Lacs, le Conseil de la région des Grands Lacs, et Freshwater Future Canada. Elle orientera ses efforts sur quatre grands enjeux, soit:

  1.     Les changements climatiques
  2.     Les produits toxiques et autres polluants nocifs
  3.     Éléments nutritifs
  4.     Les plages et les risques de contamination bactériologique

Pour de plus amples renseignements sur le Collaboratif Grands Lacs et Saint-Laurent, y compris la liste complète des membres du Groupe d’experts et des coprésidents de la table de concertation, veuillez consulter le site www.westbrookpa.com/glslcollab/

Citations

«La protection de notre eau, de notre air et de la nature est une priorité pour notre gouvernement. Des millions de personnes dépendent des Grands Lacs et du Saint-Laurent pour soutenir leur économie, leurs moyens de subsistance, leur santé et leur bien-être. Ce travail est essentiel pour protéger l’environnement et faire croître l’économie, ainsi que pour assurer un avenir prospère et en santé à nos enfants et à nos petits-enfants.»

L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et des Changements Climatiques

«Les Grands Lacs, bien que vastes, sont des écosystèmes aquatiques intérieurs sensibles. Nous travaillerons avec tous ceux qui dépendent des lacs pour trouver des moyens de mieux les prendre en charge.»

Gord Miller, coprésident du groupe d’experts

«Le Saint-Laurent fait partie du patrimoine et du tissu de la société québécoise. En trouvant des solutions aux menaces les plus pressantes pour cette artère vitale, nous serons mieux préparés pour l’avenir.»

Jean Cinq-Mars, coprésident du groupe d’experts

«Nous espérons que de nombreuses voix dans les régions des Grands Lacs et du Saint-Laurent se joindront à cet effort pour identifier les défis et les besoins en matière de restauration, augmenter les investissements et renforcer la protection des eaux continentales dont dépendent nombre d’entre nous et de nombreuses espèces.»

Bob Lambe, secrétaire exécutif de la Commission des pêcheries des Grands Lacs

«L’Initiative de collaboration et de restauration de la région des Grands Lacs aux États-Unis a montré ce qui peut être accompli lorsque tous les niveaux de gouvernement travaillent aux côtés de l’industrie, du monde universitaire et du secteur à but non lucratif pour faire progresser des objectifs environnementaux communs dans les Grands Lacs en optimisant leurs programmes et leurs investissements. Plus que jamais, il est temps que les gouvernements et les intervenants canadiens se réunissent pour trouver de nouvelles façons de résoudre un éventail de problèmes complexes, en particulier les conséquences des changements climatiques et ce, sans relâche. »

Mark Fisher, PDG du Conseil de la région des Grands Lacs

«L’Initiative des maires des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent est heureuse de faire partie de cette collaboration. Nous sommes impatients de discuter de nouvelles approches innovantes pour protéger ces trésors vitaux d’eau douce, dès maintenant et pour l’avenir.»

John Dickert, président et chef de la direction, Initiative des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

«Cette initiative offre une occasion unique de mobiliser diverses expertises pour protéger et rétablir la santé des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent. Il offre un potentiel considérable pour de nouveaux partenariats entre gouvernements, organisations environnementales, entreprises et industries, et pour des investissements accrus afin de relever des défis de plus en plus complexes auxquels nous sommes confrontés dans la région.»

Tony Maas, gestionnaire de la stratégie, Freshwater Future Canada

Le Collaboratif permettra d’établir des priorités d’enjeux transfrontaliers, de créer de nouvelles initiatives complémentaires à celles existantes, ainsi que d’identifier des moyens financiers plus conséquents  susceptibles de soutenir les programmes pour la protection du Saint Laurent, notamment le programme des Zones d’interventions prioritaires (ZIP).

Jacques Durocher, président, Stratégies Saint-Laurent

Pour information:

Nicola Crawhall, Secrétariat de la Stratégie collaborative GLSL

Tel: 416-407-5880

Courriel: nicola.crawhall@westbrookpa.com

Fiche d’informations à l’attention des médias

Fiche d’informations à l’attention des médias